Jardins et Toits : Tour d’horizon lyonnais

Posted By Charles-Henri on Mai 20, 2015 | 1 comment


Voici un recensement (non exhaustif !) des principales initiatives qui ont germé ici et là à Lyon, permettant d’utiliser les toitures urbaines pour y installer des espaces de verdure collectifs.

 

Mon Potager Perché

Comment ne pas débuter par le Potager Perché de l’école Jean Couty, dans le 6ème. Odile Clément et Anaïs Depont, deux mamans ingénieures en environnement pour la première et en agroalimentaire pour la deuxième ont mis en place le projet en février 2014. Des bacs à légumes sont installés dans l’ancienne cour de l’école, sur le toit, les classes ont la possibilité d’apprendre à travailler la terre et ont la joie de voir pousser diverses plantations maraîchères ou aromatiques. S’il était utile de le préciser : on cultive bio !

https://fr-fr.facebook.com/monpotagerperche  

 

Les Jardins Suspendus de Perrache

Et oui ! Et ce ne sont pas les indications sur place qui permettent de deviner son existence étant donné leur rareté, donc c’est plutôt en levant le nez à proximité de l’échangeur qu’on s’aperçoit que de la végétation dépasse de la toiture côté Saône. Le suivi et l’animation du jardin sont confiés à un jardinier pilote, et la trentaine d’adhérents de l’association créée en 2010 « Les Jardins Suspendus de Perrache » se réunissent une fois par mois pour l’entretenir. Des parcelles sont également personnalisables pour ceux qui le souhaitent. Notons que la terrasse de Perrache est ouverte à tous, et on retrouve quelques employés des alentours qui connaissent ce bon plan pour leur pause déjeuner.

http://jardins.suspendus.over-blog.com/

 

Café Gadagne

Dans le Vieux Lyon, le toit du Musée Gadagne abrite le Café du même nom, dont la terrasse est pourvue d’un jardin d’agrément ouvert à tous. Tonnelles, coursives, romaines, … bref, un petit coin de paradis.

 

Et comme il n’y a pas que GROOF qui réfléchit au recours aux toitures urbaines, des annonces ont été faites ces derniers temps :

 

Parking des Halles

Annoncé au tout début de l’année 2015, la refonte à venir du Parking des Halles (vous savez, celui qui ressemble à un tourniquet !) pourrait permettre la mise en place d’un potager sur sa toiture. C’est en tout cas ce qu’évoquait Louis Pelaez, le nouveau patron de Lyon Parc Auto il y a quelques semaines.

http://www.tribunedelyon.fr/?actualite/societe/43707-un-restaurant-et-un-potager-au-parking-des-halles

 

Le Projet FUL

La Ferme Urbaine Lyonnaise mise sur l’innovation. Ce dispositif réunit des urbanistes lyonnais issus du bureau Notus, le groupe Bonduelle, la Banque Publique d’Investissement, des financeurs privés et les deux écoles d’ingénieurs lyonnaises que sont l’Isara et l’Insa. La FUL consiste en une structure verticale de plateaux maraichers superposés qui constituera un immeuble en elle-même ou bien sera installée sur une toiture. Le début de la construction est prévu pour mi-2015 et la production de légumes devrait intervenir dès 2016. Ce projet pilote devrait être dédié à la production seule de salades, dont la maturité pourrait être atteinte en une cinquantaine de jours. Le process est entièrement automatisé. La méthode employée, dite hydroponique, reproduit artificiellement à l’intérieur des conditions extérieures (température, lumière, etc.). Le projet se veut respectueux de l’environnement via l’utilisation d’un substrat propre, des gouttières contenant du liquide nutritif et le recours aux énergies renouvelables.

http://www.projetful.fr/

 

Bien sûr, GROOF s’intéresse avant tout aux toits et au jardinage traditionnel, favorisant le lien social. Mais toutes les initiatives autour de l’agriculture urbaine sont complémentaires, et l’un des objectifs de GROOF est de favoriser leur mise en réseau !

Nous alimenterons ce blog d’autres expériences lyonnaises via la catégorie dédiée : n’hésitez pas à la consulter régulièrement !